Umeshu et liqueurs

6 résultats affichés

Products

Toute la douceur de la prune japonaise dans un alcool séduisant : tel est l’umeshu. Découvrez aussi ses cousins non moins fruités… 
Le fruit avant tout
Il suffit de goûter une fois à l’umeshu pour en tomber amoureux. Cette liqueur de prune japonaise (qui est en fait un abricot, il est toujours bon de le préciser) parfois appelée « vin de prune » se distingue par sa saveur profonde, fruitée et délicatement acidulée. En apéritif ou en digestif, sec ou en cocktail, sur de la glace comme allongée d’eau chaude, elle est tout simplement excellente… Surtout quand elle est authentique. 

Les umeshu traditionnels sont obtenus par macération des fruits entiers dans du saké, du shochu ou un alcool neutre pendant plus de neuf mois. Ces cuvées nobles et délicates, souvent réalisées à partir de prunes de haute qualité « nanko » ou « kishu », sont servies dans les restaurants étoilés. On trouve aussi des umeshu aux arômes naturels, moins macérés, plus directs, et donc tout à fait adaptés aux cocktails et à la dilution avec de l’eau pétillante. Un mélange particulièrement rafraîchissant connu au Japon sous le nom de « highball ». 
Avis aux bouilleurs de cru
Étrangement, l’umeshu est une invention récente : 19e siècle seulement. Ce jeune âge ne l’a pas empêché de donner naissance à de nombreuses variations : liqueurs de mandarine japonaise, de citron yuzu, de citron vert shikuwasa d’Okinawa, de tomate… Le résultat est toujours surprenant de fraîcheur et de légèreté mais aussi de possibilités mixologiques. 

Il faut bien préciser que l’umeshu et ses cousins sont des liqueurs faciles à fabriquer soi-même. En fait, de nombreux japonais produisent leur propre vin de prune à la maison, ce qui leur permet de choisir eux-mêmes les fruits et le genre d’alcool dans lequel elles seront immergées. L’équipe de l’épicerie Umai a l’intention de tenter le coup. On vous tiendra au courant.