Ginjo

Le terme « ginjo » désigne les sakés élaborés avec un riz poli à 60% de son volume au moins. Ces cuvées sont souvent identifiables par leur goût nettement fruité et floral, entre melon et fleurs blanches. C’est une appellation noble et réputée, notamment parce que le développement de tels arômes exige des matières premières de haute qualité et une grande maîtrise de la part du brasseur.

Tous les riz à sakés ne permettent pas de faire du ginjo : il faut choisir des variétés spéciales qui ne casseront pas pendant un processus de polissage long et donc coûteux. La fermentation sera longue elle aussi, entre deux et quatre semaines, et devra être maintenue coûte que coûte sous les 12°C. En résumé, produire du ginjo demande de la patience, des poches bien remplies et une bonne résistance au stress. On vous garantit que le jeu en vaut la chandelle.

Voici le seul résultat

Products