Mizunara

Le Mizunara est un chêne japonais que l’on retrouve principalement au Nord et au centre du pays. C’est un arbre qui pousse à son rythme et à sa manière : il lui faut près de deux cent ans pour atteindre sa maturité, au fil desquels il tire doucement sa vie vers le ciel, créant des noeuds et des formes tortueuses, se gorgeant d’humidité.

Rien à voir avec le chêne que nous connaissons en France, à la croissance tranquille et droite ! Dès lors, quiconque souhaite transformer un Mizunara en fût pour whisky entre dans un véritable cauchemar.

Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon vaincu et confronté à de terribles pénuries organise ses efforts. Importer des futs américains ou européens pour vieillir des whiskies devient beaucoup trop onéreux. Le pays se tourne alors vers un produit local : le fort peu pratique Mizunara. Car en plus d’être tortueux, son bois est poreux et laisse facilement s’évaporer l’alcool.

Et pourtant… Aujourd’hui, les tonneaux de Mizunara s’arrachent à prix d’or. Plusieurs milliers d’euros le tonneau, si vous avez la chance de mettre la main dessus. Pourquoi ? Parce que difficulté rime souvent avec complexité. Les fûts de Mizunara apportent en effet des notes complexes de bois de santal, d’épices ou de noix de coco. Un argument suffisant pour exciter les palais les plus affinés de la Terre !

Voici le seul résultat

Products