Okinawa

Le Japon déborde (on pèse nos mots) de paysages magnifiques, de traditions inestimables, de communautés remarquables, de spécialités délicieuses et de tant d’autres choses qui lui sont uniques et qui font de lui le plus beau pays du monde (ex aequo avec la France, évidemment). Cependant, la préfecture d’Okinawa et ses merveilles occuperont toujours une place particulière dans notre cœur.

Okinawa est perdue au milieu de la mer entre les plus grandes îles du Japon et Taiwan. Elle fait partie d’une nébuleuse de plusieurs dizaines de petites îles appelée « archipel Ryukyu ». Ces îles ont longtemps abrité un royaume pacifique et prospère ; grâce à leur position idéale, elles servaient en effet de place commerciale pour de nombreux pays asiatiques. Et puis, en 1879, le Japon a annexé les Ryukyu par la force.

Depuis, les petites îles ont la vie dure. Okinawa a été presque intégralement détruite par les combats pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces malheurs n’ont pas empêché les Okinawaiens de tout reconstruire, de préserver leurs traditions et surtout de vivre dans la douceur. Là-bas, sous un soleil de plomb comme sous la mousson, les choses se font tranquillement. Des algues et des agrumes délicieux poussent sans effort. La pêche est bonne et les embruns pénètrent partout.

C’est connu : les centenaires sont plus nombreux à Okinawa que partout ailleurs. Certains disent que le régime alimentaire des habitants est responsable. Nos observations (pas tout à fait scientifiques) nous poussent à croire que la proximité avec la nature et la tranquillité de cette vie insulaire sont nettement plus responsable que cet hypothétique « régime magique » de toute façon impossible à reproduire ailleurs. Ah, Okinawa. On espère te retrouver bientôt. En attendant, nous boirons ton rhum.

3 résultats affichés

Products