Hiroshima

C’est triste mais il vaut mieux en parler tout de suite : impossible de penser à Hiroshima sans penser au bombardement atomique d’août 1945. Comme sa jumelle dans la catastrophe, Nagasaki, la ville assume sa place historique. Son centre abrite un musée et un mémorial pour la paix mais aussi un bâtiment frappé par la bombe : brûlé, partiellement effondré, squelettique, mais toujours debout.

Reste que Hiroshima est bien plus qu’un lieu de bombardement. C’est une ville tout au bord de la mer, dense, calme et verdoyante, entourée de sentiers sauvages. Et bien entendu, on y mange et boit admirablement.

L’origine du saké ginjo

Hiroshima est réputée avant tout pour son saké. Pendant bien longtemps, l’eau de ses sources naturelles a été considérée comme trop pauvre en minéraux pour engendrer des sakés capables de concurrencer les cuvées les plus nobles, celles de Kyoto ou Hyogo. (Les brasseurs exercent tout de même dans la ville depuis le 16ème siècle.) Mais à la fin du 19ème siècle, un maître brasseur appelé Miura Senzaburo a découvert que ces eaux soi-disant trop douces donnaient des sakés magnifiques lorsqu’elles étaient utilisées comme base de fermentations longues et froides. Quelques années plus tard, les cuvées de Hiroshima étaient devenues les plus populaires du Japon.

Aujourd’hui, les brasseurs de la ville soutiennent que les sakés de Miura Senzaburo étaient les tout premiers ginjo de l’histoire. Ce style fruité et floral, extrêmement populaire au Japon et dans le monde depuis les années 80, est en effet issu d’une fermentation longue et froide. On est prêt à parier que les brasseurs de Kyoto et Hyogo sont prêts à disputer cette paternité.

Hiroshima a un autre concurrent de taille dans la catégorie des bonnes choses : Osaka. Les deux villes sont connues pour leurs okonomiyaki, un genre de pancake au chou et au poulpe généreusement badigeonné de sauce barbecue et de mayonnaise (la description ne sonne pas bien mais c’est excellent). Mais quand Osaka mélange tous les ingrédients ensemble, Hiroshima les dispose en couches successives parfois surmontées de nouilles. Évidemment, chacune de ces villes considère sa variation comme la meilleure. Chez Umai, on aime les deux pareil…

5 résultats affichés

Products